agilité |

Un mouvement de fond |

Le digital propose de nombreuses expressions derrières lesquelles sont présents des concepts forts mais aussi des tendances éphémères. Le terme d’agilité est très utilisé aujourd’hui. S’agit il d’un effet de mode?   Non, ce concept  remonte en réalité au milieu des années 80. Sa mise en oeuvre, elle, date de 1993 avec l’exploitation de la méthode Scrum.

 

Il s’agit donc d’un mouvement de fond dans la gestion des projets digitaux. Cette stratégie offre l’avantage d’éviter ce qu’on appelle l’effet tunnel. On constate qu’un temps trop long de conception pendant lequel on n’échange pas avec le client conduit fréquemment à un produit inadapté. Il ne répond que partiellement aux attentes et engendre beaucoup de frustration et d’incompréhension.

Le Manifeste Agile |

Derrière la technicité des procédures agiles, il y a avant tout une posture et des valeurs de l’agilité. C’est en 2001 que le Manifeste Agile a été rédigé par des acteurs du développement de logiciels.

 

L’approche agile tend à valoriser :

  • les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils
  • Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive
  • La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

Une démarche globale de travail |

En définitive, si les méthodes agiles sont issues du monde du développement, les valeurs portés par le Manifeste Agile s’appliquent dans le champs global de l’entreprise. Elles répondent en effet à un besoin d’interaction différente entre les individus. Elles s’inscrivent aussi dans une société du mouvement qui nécessite d’être proactif.

Introduction aux méthodes agiles |

Pour plus d’information sur les méthodes agiles, notamment sur la méthodologie Scrum, je vous propose de consulter le site agiliste.fr de Florent LOTHON.